Les Electrons d’Or et la JTE 2020

Le rendez-vous incontournable des acteurs de la filière électronique

La 23e édition des Electrons d’Or, organisée par la revue ElectroniqueS, se tiendra le jeudi 18 juin 2020, à Paris, en présence des acteurs référents de la filière électronique.

Pour répondre à vos attentes et réunir un maximum d’acteurs de l’industrie électronique, les Electrons d’Or s’associent pour la cinquième année consécutive à la JTE .

PARTICIPANTS :

  • Les décisionnaires stratégiques des filières
  • Les dirigeants
  • Les directeurs techniques
  • Les ingénieurs et bureaux d’études
  • Les chefs de projets
  • Les acheteurs et prescripteurs
  • Les techniciens et ingénieurs de conception

Edition 2020 co-organisé avec

acsiel_logo2

Sujet de l’édition : Les nouvelles électroniques de puissance

Table ronde n°1 : L’électronique monte en puissance

En électronique de puissance, les semi-conducteurs à grand gap sont de plus en plus plébiscités compte tenu des gains promis en termes de rendement, de densité de puissance, de poids et d’encombrement des systèmes. Même si le silicium garde une place dans certaines applications, les innovations à base de carbure de silicium (SiC) ou de nitrure de gallium (GaN) ne cessent de progresser et de susciter un intérêt croissant. Mais en électronique de puissance, les semi-conducteurs ne font pas tout. Parallèlement, des progrès importants ont été réalisés en matière de composants passifs (condensateurs, selfs, busbars, etc.) mais aussi de produits dédiés à la gestion thermique, d’alimentations, etc. Cette table ronde permettra à notre panel d’experts de faire le point sur les avancées en la matière.

Table ronde n°2 : Nouveaux besoins, nouveaux usages, nouveaux enjeux

L’électronique de puissance est la technologie centrale de l’électromobilité. Les avancées importantes réalisées ces dernières années dans le domaine des composants, modules et sous-systèmes dédiés à l’électronique de puissance et à la conversion d’énergie ont ouvert la voie à de nouveaux débouchés, en particulier dans les applications liées à l’industrie (systèmes d’entrainement pour moteurs industriels, systèmes de stockage de l’énergie, électroménager, etc.), au transport (aéronautique, ferroviaire, routier), aux énergies renouvelables (solaire, éolienne) et à l’automobile. Des représentants de ces différentes industries seront les grands témoins de cette seconde table ronde et exposeront leur vision sur les besoins et les enjeux liés aux nouveaux usages de ces applications.